Salut !

Mais de quoi parle t-il ? Des dinosaures ? oO Oui bon voilà, j’avais déjà parlé de dinosaures dans une traduction, le premier billet de ce blog d’ailleurs. On y parlait des Grateful Dead ♥, des vieux modèles économiques (aka les dinosaures) et de culture libre. Ces derniers temps, il y a un dinosaure que je trouve un peu trop envahissant, la télé, ce concept complétement dépassé. En effet dernièrement, il y a un projet de loi pour étendre la redevance audiovisuelle à tous les appareils connectés. Et cela me fait chier m’ennuie au plus haut point. Je vais tenter de résumer en quelques points pourquoi ce projet de loi est une aberration.

lavagecerveau

Ma génération délaisse de plus en plus la télévision pour l’Internet, beaucoup comme moi ne la regardent même plus. En effet, pourquoi se condamner à regarder un truc bêtement et passivement, qui nous passe des programmes à heure fixe (sans parler de la débilité de la majorité des émissions à la télévision) ? Franchement je n’ai aucune intention de financer ce truc, Internet permet au contraire d’être actif, de s’exprimer, de suivre des cours, d’apprendre des langues étrangères, etc. Pourquoi devrais-je financer un truc que je ne vais jamais regarder ? Tout ça pour que certains regardent du sport au lieu d’en faire, ou s’abêtissent devant des jeux télévisés abrutissants ? Non merci !

Internet permet enfin de s’exprimer librement, ce droit de la Déclaration des droits de l’Homme qui était resté virtuel jusque là. Benjamin_Bayart s’essaye des fois à un jeu assez marrant. Quand il fait une conférence, il demande qui dans la salle est déjà passé à la télé/à la radio, ou a déjà publié dans un journal. Les réponses positives sont toujours assez rares. Puis il demande qui a publié sur Internet. Et là on a une majorité de réponse positive. On a beaucoup parlé du rôle d’Internet pendant le printemps arabe. Internet donne du pouvoir au peuple. C’est la raison pour laquelle il est si mal vu par ceux qui font la pluie et le beau temps dans ce pays. Je ne résiste pas au passage à faire une dédicace à Frédéric Beigbeder qui a tellement de considération pour le réseau des réseaux : « Internet, c’est l’empire de la méchanceté, de la bêtise ; n’importe quel abruti a droit au chapitre. » Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais tant qu’à avoir une mauvaise réputation, autant qu’elle soit justifiée.

L’ONU a officiellement reconnu que l’accès à Internet constitue un droit humain dernièrement. Est-il encore nécessaire d’apporter une preuve de son caractère indispensable ? On ne peut pas en dire autant de la télé. Je n’ai encore jamais vu que l’ONU avait dit que l’accès à une télévision constitue un droit humain. Paf ! Et que veut-on faire en France ? Rendre l’accès à cet outil plus difficile… pour subventionner un dinosaure qui ne veut pas clamser. Il est intéressant d’ailleurs de relever que la loi Hadopi, votée sous le gouvernement Sarkozy, avait été décapitée par le conseil constitutionnel, pour entrave à la liberté d’expression. Il semble que le gouvernment socialiste n’apprécie pas beaucoup l’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme non plus.

Le dinosaure, non content de jouer la sangsue et prétendre qu’il est indispensable… n’est pas accessible de manière universelle sur Internet, faisant ainsi fi de son obligation de service public. En effet, j’ai vérifié que si on veut accéder à la vidéo d’une emission sur un site de la télévision publique, on nous impose le plugin Flash. Et Flash, c’est le mal, laissez-moi vous expliquer en deux mots pourquoi. Pour les libristes comme moi, qui utilisons donc des systèmes d’exploitation libres, le plugin Flash est détesté. Il est instable, consomme énormément de ressources (processeur et ram), plante souvent, est très instable quand on a réussi à l’installer, et pour parfaire le tout il n’est même plus maintenu. Plus grave, c’est un logiciel propriétaire, ce qui va à l’encontre de notre philosophie. Il faut choisir entre regarder une émission et accepter un code inconnu, et dans ce dernier cas perdre le contrôle sur notre machine. Donc on ne veut pas utiliser Flash. Dans mon cas je ne peux même pas l’utiliser. J’ai un netbook assez peu véloce, et une lecture avec Flash sera au mieux saccadée. D’ailleurs Apple a tout bonnement décidé de l’interdire sur les Ipads. Comme quoi il n’y a pas besoin d’être libriste pour le détester. Donc Adieu le service de la télévision publique sur Internet.

Cette taxe sur les connexions Internet ne serait pas la première. Sous Sarkozy une taxe Copé avait déjà été instaurée, ponctionnant 0,9 du chiffre d’affaires des fournisseurs d’accès Internet pour compenser le manque à gagner suite à la fin de la publicité à la télévision. On paye déjà pour ce satané dinosaure. Visiblement il a encore faim et veut nous sucer le sang jusqu’au bout…

Salut !

Il y a beaucoup de bruit autour des révélations d’Edward Snowden sur le programme d’espionnage Prism de la NSA, et je n’avais toujours pas fait d’article pour donner mon opinion. J’ai un moment été tenté d’en faire un dans le style de celui de Bluetouff. C’est un billet assez « coup de gueule » qui dit en gros que ce n’est pas nouveau et que cela n’a pas été faute de prévenir. L’espionnage de la NSA avait d’ailleurs été évoqué dans une conférence de Jacob Appelbaum que j’avais traduite sur ce blog. Les rumeurs sur l’existence d’un programme d’espionnage du nom d’Echelon datent d’il y au moins quinze ans.

NSa

L’avantage au moins c’est que maintenant nous ne serons plus les paranos de service quand on évoquera les grandes oreilles qui enregistrent tout ce qu’on dit sur Internet, les gens diront juste « mais oui bien sûr ». Dans sa conférence, Jacob Appelbaum avait d’ailleurs décrit trois mécanismes de défense quand il tente d’expliquer aux gens pourquoi l’anonymat et une corespondance privée pour échapper à l’espionnage sont importants. Donc dans un premier temps il y a le refus d’admettre la réalité en général. À l’étape 2 on nous ressort le couplet « je n’ai rien à cacher donc ce n’est pas un probème ». Ce n’est bien sûr pas vrai, on a toujours quelque chose à cacher. À l’étape 3, ils essayent de minimiser le problème en se convainquant que leurs correspondances sont une aiguille dans une botte de foin à retrouver. Et seulement après la peur s’installe. Nous n’en sommes donc qu’à l’étape 1. C’est une bonne chose que des révélations officielles sur cette affaire soient connues partout. On en est pourtant qu’au début du travail.

Donc en fait il y a bien l’existence de Prism, mais il y aurait également 3 autres programmes, 4 en tout, 2 pour enregistrer les métadonnées et les flux sur Internet, et 2 autres qui enregistrent les métadonnées et les flux sur la téléphonie. Pour rappel, les métadonnées sont les informations autour d’un contenu, telles que l’identité des personnes, l’heure des communications, la durée, la localisation… À ce sujet il est d’ailleurs utile de rappeler que les utilisateurs de Facebook qui disent « je ne laisse jamais rien sur Facebook, on ne peut rien savoir de moins » font gravement erreur. Grâce aux métadonnées récupérées depuis les journaux des serveurs, on sait quels profils elles vont voir à qui elles s’intéressent, quels couples sont en train de se faire, etc. Bref, donc ils ont quatre programmes, et une structure énorme qui sert les fins d’espionnage : des centres d’interception, des centre de données (dont un gigantesque qui est en train de se construire dans l’Utah), un supercalculateur pour casser les chiffrements, etc. Ils peuvent de toutes façons tout enregistrer car le coût du stockage est maintenant très bas. Le modèle n’est plus « on intercepte et on analyse sur le moment », mais « on intercepte, on enregistre, et on analyse après ». C’est un problème particulièrement pour le chiffrement. Il semble que chaque communication chiffrée est enregistrée d’office. Cela signifie par conséquent que ce n’est qu’une question de temps pour casser le chiffrement et accéder au message.

Obama-nsa

Donc j’aurais pu vous recommander d’utiliser des outils de chiffrement tels que Tor, HTTPS everywhere, Enigmail… mais il semblerait que ce soit en pure perte, du moins pour échapper à la surveillance des États-Unis. Ils seront sans aucun doute très utiles dans d’autres pays. En tous cas ces outils ne garantissent pas le secret, ça c’est certains, mais ils ont au moins le mérite de faire gagner un peu de temps. Et cela dans certains pays ça n’a pas de prix. Personnellement je vous encourage à vous y intéresser, vous trouverez plein d’informations sur cette page : http://cyphercat.eu/logiciels.php.

Que dire d’autre sur ce sujet ? Avec les révélations de Snowden on sait qu’un tas d’entreprises américaines collaborent avec les services de renseignement américain pour nous espionner, d’après l’aveu de Barack Obama lui-même, il faut donc se méfier comme de la peste de Microsoft, Apple Google, Amazon, Facebook, Twitter, etc. Les éviter serait même mieux. Certaines ont commencé plus tôt que d’autres d’ailleurs. On sait depuis 1999 qu’il y a une porte dérobé dans le système d’exploitation Windows pour servir la NSA. On sait aussi que ces pratiques ne se sont pas arrêtées. J’ai aidé à traduire récemment un billet pour le Framablog qui taille un joli short à Microsoft à ce sujet. Donc si on a perdu tout espoir de communiquer anonymement et secrètement par Internet, on peut au moins veiller à la sécurité de nos ordinateurs. Si on ne veut pas qu’ils s’introduisent chez nous, il ne faut pas utiliser des systèmes tels que Windows ou MacOS, mais que du logiciel libre tel que GNU/Linux, Ubuntu est un très bon point de départ (confère mon billet précédent). Il reste maintenant à savoir pourquoi l’armée française a reconduit un accord commercial avec Microsoft pour équiper leurs machines. Après les fuites sur la NSA, on ne peut qu’estimer que les responsables de cet accord sont coupables de haute trahison.

Bonjour

1304_32_64

Un petit billet rapide pour vous signaler la sortie des DVD pour Ubuntu-fr 13.04. Ils sont disponibles en 32 bits, et pour la première fois en 64 bits. Pour 1€ vous pouvez avoir les deux, hors frais de port. Pour rappel, Ubuntu-fr est une association à but non-lucratif, et en tous cas avec une somme aussi minime, il n’y a pas de bénéfices qui sont réalisés. Vous pouvez bien sûr aussi demander des packs, par lots de 10 pour chaque version (32 ou 64 bits). Des lots plus conséquents sont également prévus pour les associations (GULL, BDE, Loco team, ou toute autre association à but non lucratif), afin que les DVD soient diffusés plus largement possible. Dans ce dernier cas si vous souhaitez participer à cet effort, vous pouvez nous contacter à l’adresse asso[at]ubuntu-fr.org pour qu’on en discute.

Pour rappel, la boutique qui propose ces DVD (ainsi que des goodies comme des tshirts, des tasses, des autocollants, etc.) est sur le site suivant : http://enventelibre.org/ubuntu-fr

Voili voilou, bonne journée !

Salut !

Pour mon portable j’utilise un système de refroidissement Targus, ce qui est très pratique. En plus de le refroidir (mon portable est un vrai grille-pain), cela apporte un confort supplémentaire. Seul hic : ils sont assez fragiles (comme beaucoup), le câble casse facilement. Dans mon cas à force de le balader ça n’a pas fait un pli. Aussi au lieu de bêtement en acheter un nouveau, j’ai fouillé le web pour voir si quelqu’un n’avait pas fait un tuto dessus par hasard, et je suis tombé sur celui-là en anglais. J’en remercie l’auteur, il est très clair avec plein de photos, la réparation s’est faite sans aucun problème. Donc je l’ai traduit pour en faire profiter tout le monde. :)

07031101[2]

Le système de refroidissement

07031102[2]

Le câble cassé, juste à côté du passe-câble. Les critiques sur Amazon montrent que les gens ont ce problème.

07031103[2]

Les visses du système sont à l’intérieur du boîtier…

07031104[2]

Ryan avait commencé à ouvrir en forçant, mais l’expérience m’a appris que ce n’est pas la bonne manière de commancer.

07031105[2]

La couverture semble être juste un manchon qui fait le tour.

07031106[2]

Donc j’ai commencé à tirer dessus doucement, l’adhésif n’était pas fort.

07031107[2]

J’ai fait particulièrement attention quand j’ai décollé les petites bandes.

07031108[2]

Les parties du haut et du bas sont coincées sous la grille avec des petites attaches.

07031109[2]

Tout est décollé.

07031110[2]

Le câble usb passe à travers ce petit trou qui entoure le passe-câble.

07031111[2]

Le système de refroidissement à nu. Il y a deux rangs de 4 visses, en haut et en bas.

07031112[2]

En haut.

07031113[2]

Les visses sont enlevées, et la cage des ventilateurs est à découvert. Il y a cinq visses qui la retiennent.

07031114[2]

Les petites attaches pour l’USB en bas. Les cinq visses sont enlevées.

07031115[2]

Deux ventilateurs poussiéreux.

07031116[2]

Je dégage le câble de ses différentes attaches.

07031117[2]

Les ventilateurs sont dégagés.

07031118[2]

Le passe-câble n’avait pas l’air de bouger de chaque côté, donc je l’ai coupé aux deux bouts.

07031119[2]

Hop !

07031120[2]

J’ai percé pour enlever le bout de câble qui était coincé.

07031121[2]

J’ai fait glisser le passe-câble pour le remettre. Remarquez que les ventilateurs ont été nettoyés.

07031122[2]

J’ai dénudé les fils. Il n’y a que deux petits fils car c’est un câble d’alimentation. Il y avait du nylon au milieu des fils de cuivre que j’ai du dégager et couper.

07031123[2]

Les fils sont torsadés ensemble, et prêt à être soudés.

07031124[2]

On teste !

07031125[2]

J’ai isolé les fils avec des petits bouts de scotch isolants. Je dois acheter des petites gaines thermo-rétractables.

07031126[2]

J’ai utilisé une de ces gaines sur toute la longueur.

07031127[2]

J’ai réassemblé (dans l’ordre inverse du démontage). J’ai refait passer le manchon sous la grille en pressant.

07031128[2]

C’est fini, ça marche.

Hop, une bonne chose de faite !

@ une prochaine ! :)